12 décembre 2008

Combien ça pollue la couche jetable?

Souvent on me demande la différence (couche lavable/jetable) de coût au niveau énergétique sur leur production et leur entretien. Je viens de trouver un article sur le blog lesoir.be assez explicite sur le sujet...

A vous de juger!bebete1

Arthur est né. À raison de 4 à 6 interventions par jour, il consommera entre 5.000 et 7.000 couches jetables en 2,5 ans.

PRODUCTION Pour absorber les délicatesses d’Arthur, son « jetable » aura nécessité de la pâte à papier, des dérivés pétrochimiques et du coton, dont les cultures conventionnelles recourent en masse aux pesticides. Pour 1.000 couches fabriquées, 112 kilos de cellulose nécessiteront 14.000 litres d’eau. Une thèse en doctorat de l’université de Gembloux a passé au scanner le cycle de vie des jetables. L’impact environnemental est triple : forestier, climatique et aquatique.

UTILISATION Arthur est enfin propre ! Accroc aux jetables, il aura consommé l’équivalent de 4,5 arbres, 25 kilos de plastique obtenus avec 67 kilos de pétrole brut. Changé 4.500 fois, il aura produit plus d’une tonne de déchets non recyclables. En Belgique, on estime que les 100.000 naissances annuelles nécessiteront 700 millions de couches jetables avant de libérer les chérubins de ce corset ouaté.

FIN DE VIE C’est un euphémisme, la couche jetable est un déchet en puissance. Une couche jetable se dégrade en cinq siècles. Incinérées, elles provoqueront l’émission de dioxines. Bout à bout, les couches jetables utilisées chaque année en Belgique permettent de faire trois fois le tour de la Terre.

ALTERNATIVE À défaut d’être adeptes de la méthode d’hygiène naturelle, les parents d’Arthur ont le choix entre couches jetables « propres » et couches réutilisables. Les propres ? Non blanchies au chlore, sans agents conservateurs, ni parfum, elles raviront les éco-pressés. Le risque d’y trouver des produits chimiques est réduit. Mais leur prix attractif ne suffit pas : leur couleur brun clair serait un frein pour les parents ! Les réutilisables ? C’est de loin la solution la plus verte selon les experts en couches. Éloquent : sur l’ensemble du cycle de vie, les réutilisables consomment 3,5 fois moins d’énergie, 2,3 fois moins d’eau, 8,3 fois moins de matière première non renouvelable et 90 fois moins de matière renouvelable. Loin de l’archaïsme supposé, ces couches en coton avec feuille absorbante offrent un confort équivalent selon les adeptes. Plus coûteuses à la pièce (25 euros) les réutilisables sont toutefois plus économiques. Au total, les parents d’Arthur débourseront 600 euros pour assurer le fessier du fiston de manière écologique contre 1.700 euros en version jetable. Et c’est compter sans le bénéfice lié au recyclage des couches réutilisables par la progéniture suivant Arthur…

Posté par Ecoollogic à 10:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Combien ça pollue la couche jetable?

    Il est vraiment super ton article!!!je crois que je vais faire passer l'info sur mon blog, je trouve ca tellement important!!!

    Posté par sensationnature, 12 décembre 2008 à 22:15 | | Répondre
  • Merci pour ce billet qui explique tellement bien la différence entre jetable et lavable. Je dois admettre que j'en ai assez de toujours devoir justifier mon choix d'utiliser des lavables sur les fesses de mon bibou.

    Posté par Rozen, 13 décembre 2008 à 14:20 | | Répondre
Nouveau commentaire